Micro-méthanisation, petites unités, grande rentabilité !
Elevage , Méthanisation
Micro-méthanisation, petites unités, grande rentabilité !
Depuis 2015, Unéal a déjà installé une trentaine d’unités de micro-méthanisation par voie liquide chez ses adhérents. Nouveauté sur le Techniday : la coopérative présentait le projet de déploiement de la micro-méthanisation par voie sèche. Quelles différences ? Quels avantages pour l’adhérent ?
23/06/2022
2 min

Micro-méthanisation : voie liquide VS voie sèche.

Le choix de la voie sèche ou liquide dépendra du type d’exploitation et du type de substrat à valoriser :
  • Voie liquide
Les unités fonctionnement à partir de lisier frais issu d’exploitations équipées en système de raclage.
Besoins : 12m3 de lisier par jour.
  • Voie sèche
Les unités sont alimentées par du fumier de bovins, de volailles ou de porcs. Des CIVES – Cultures intermédiaires à valorisation énergétique pourront aussi être intégrées.
Besoins : 5 tonnes de fumier par jour.

 

Des enjeux économiques et des avantages environnementaux.

Une unité de micro-méthanisation présente de nombreux avantages :

Le biogaz produit est transformé en électricité puis revendu à un fournisseur, contribuant ainsi à la baisse des émissions de CO2.
Le digestat produit est riche en azote assimilable pouvant être épandu ou revendu.
D’un point de vue sociétal, ce type d’installation s’intègre dans le paysage et permet de réduire les nuisances olfactives.

  • Les 30 unités déjà installées chez nos adhérents contribuent à alimenter 20 000 foyers en électricité chaque année, soit une économie de 4 000 tonnes de CO2.
  • Pour l’adhérent, le revenu complémentaire est de 20 à 50k€ par an, pour un retour sur investissement à partir de 6 ans.
Contenu réservé à nos adhérents
Cette information technique est réservée à nos adhérents. Si vous êtes adhérent connectez-vous pour afficher le contenu de cet article.