Comment optimiser la production d'azote de son couvert végétal ?
Cultures , Couverts végétaux
Comment optimiser la production d'azote de son couvert végétal ?
Présent dans l’atmosphère, le sol et les êtres vivants en général, l’azote est essentiel à la croissance des plantes. L’implantation de couverts végétaux permet d’absorber au-delà de 100 unités par hectare ! L’opportunité de faire des économies d’engrais est donc importante et assurée par un bon choix variétal et un semis réussi.
16/11/2022
4 min

Les mélanges de couverts pour capter l’azote sous toutes ses formes.

Les couverts végétaux captent et recyclent des éléments et oligo-éléments majeurs pour la structure du sol et le développement des plantes ainsi que de grandes quantités d’azote ! En fonction du type de couvert, le mode de captation et processus d’assimilation pourra varier. Les légumineuses permettent de fixer l’azote atmosphérique et d’enrichir le sol en le restituant sous forme organique alors que les graminées et crucifères capturent les nutriments présents dans le sol et limitent les pertes grâce à leur réseau racinaire qui les remontent à la surface pour les mettre à disposition de la culture suivante. C'est pourquoi il est judicieux de faire appel à des couverts végétaux en mélanges.

Le cycle de l’azote.

L’azote se présente sous forme minérale soluble (nitrate ou ammonium) dans les engrais minéraux et dans le digestat issu de la méthanisation, directement assimilable par la plante. On le trouve aussi sous forme organique dans la biomasse, qui ne pourra être assimilé qu’après dégradation et minéralisation. C’est le cycle de de l’azote.
Article réservé à nos adhérents.
Cette information technique est réservée aux adhérents de la coopérative Unéal.
Connectez-vous pour afficher le contenu de cet article.
Prochain Club Cultures à ne pas manquer
Le 17 novembre, Unéal organise un Club Cultures sur la "diversité des couverts végétaux" à Feuchy (62). Inscrivez-vous !