Blé : gagner en rendement et en protéines grâce aux OAD
Cultures , Fertilisation
Blé : gagner en rendement et en protéines grâce aux OAD

Pour bien valoriser ses blés et accéder au marché de l’export, le taux de protéine et le rendement sont les enjeux de chaque récolte ! Pour les optimiser, les techniciens-conseil d'Unéal et les outils d’aide à la décision sont là pour faire la différence. Après un reliquat azoté de sortie d’hiver, pour quel OAD faut-il opter pour piloter sa fertilisation et garantir la qualité des blés ?

11/12/2023
4 min

Piloter sa fertilisation du semis à la récolte !

Parmi les critères de réussite des blés, on retrouve : le choix variétal, les bonnes conditions de semis (préparation du sol, date et densité), la surveillance des parasites et des ravageurs, et enfin le pilotage de l’azote tout au long du cycle de la culture qui permet de réaliser des économies et de garantir le taux de protéine pour accéder aux meilleurs débouchés !

Le pilotage de la fertilisation azotée à chaque étape :

  • Au semis : on anticipe le premier apport (effectué au tallage) en applicant la méthode du semis en double densité, sur une bande.
  • En sortie d’hiver : on réalise un reliquat azoté de sortie d'hiver (RSH) pour connaître la quantité d'azote restante dans le sol, ajuster et fractionner les apports à venir.
  • Dès le stade épi 1 cm : on utilise un OAD de pilotage de la fertilisation (Farmstar ou Wanaka) pour moduler précisemment les 3 à 4 apports en fonction des analyses satellites fournies par l'outil.
Il vous reste 80% de l'article à lire.
Cette info technique est réservée aux adhérents de la coopérative Unéal.
Connectez-vous pour lire l'article en intégralité.
Club Cultures - Table ronde : préserver la vie du sol, un enjeu pour l'agriculture de demain
Rdv le mardi 12 mars à 14h, à Nédon !