Analyses maïs fourrage : quelle tendance en 2023 ?
Elevage , Ruminant
Analyses maïs fourrage : quelle tendance en 2023 ?
La coopérative Unéal a réalisé environ 365 analyses de maïs en fermenté sur la récolte 2023. Voici les résultats et tendances de l'année.
3 min

Tendance des analyses de maïs fourrage 2023.

MS : 37,4
UEL : 1,02

Energie Valeur Protéine Valeur Fibre Valeur
UFL 0,91 MAT 7 CELLULOSE 19,6
AMIDON 37,7 PDIE 67 DMO 72,2
Teneur en grain 53 PDIN 43 NDF 38,4

Nous constatons des maïs très secs principalement dû aux chaleurs de septembre. Cela a permis de récolter majoritairement dans de bonnes conditions.
  • Attention tout de même aux UEL qui peuvent être élevées par zone. Les vaches risquent de moins ingérer de maïs ce qui pourrait entrainer une baisse du niveau de production.
  • Sur l’aspect énergie, nous retrouvons des maïs assez riches grâce à une valeur amidon élevée mais aussi grâce à une DMO (digestibilité tiges/feuilles) de 72,2%.
  • Concernant l’amidon, en voici la répartition :
  • Nous remarquons une part importante d’amidon lent qui va s’estomper pour laisser place à l’amidon rapide au fil de la fermentation des silos. Pensez a prendre conseil auprès de votre technicien afin d’adapter vos aliments (aliment de production et correcteur) en fonction de cela.
  • Attention à l’éclatement du grain qui parait plus grossier cette année. Pour rappel, un grain doit être éclaté en 8 morceaux pour être le plus valorisable par l’animal. La bousologie faite par nos équipes est un bon moyen de vérifier cela.
  • Au niveau protéine, la valeur moyenne de 7% annonce une bonne valeur protéique des ensilages de cette année.
  • Idem pour la fibrosité des maïs avec une valeur cellulose à presque 20% et une bonne valeur NDF.
Pour conclure, les ensilages de maïs 2023 sont de bonne qualité mais mettent du temps à se fermenter et donc à « faire du lait ». Pensez à faire régulièrement des analyses.

Nous le constatons quotidiennement avec des taux élevés mais un manque d’un ou deux litres de lait. L’analyse de ces valeurs ramenées en lait utile montre tout de même des litrages très intéressants. Attention à la présence élevée de mycotoxines cette année, suite aux aléas climatiques.

Lire aussi : Pourquoi analyser la présence de mycotoxines (DON) dans l'alimentation animale ?
Club Cultures - Table ronde : préserver la vie du sol, un enjeu pour l'agriculture de demain
Rdv le mardi 12 mars à 14h, à Nédon !